LA MAIRIE ET AUTRES SERVICES   
   AVIS DIVERS   
   PLU-SPANC-FORAGES   
   TOURISME-ACCUEIL   
   ACTIVITÉS - A VOIR   
      - Accueil
      - Diaporamas
      - Contactez nous
      - Plan du site
      - Fil d'information
      - Venir à Corbès
DERNIERE MINUTE
28/08/2020

Arrêté préfectorale - Arsenic

Résumés

 

  bibliocorbes@orange.fr

 

Le nouveau "carnet d'alerte" de Pierre Rabhi La planète étouffe sous l'effet des nuisances de l'humain. La biodiversité s'amenuise. Le dérèglement climatique s'accentue. La pollution des sols, de l'eau et de l'air s'aggrave... Dans le même temps, nos leaders continuent a rechercher la croissance a tout prix, comme s'il s'agissait d'une panacée, alors qu'elle inflige a la nature et aux ressources vitales des dégradations irréversibles.
Le consommateur, lui, n'est jamais rassasie , constamment incite a acquérir du superflu. La croissance a marche forcée est-elle le seul moyen d'éradiquer le chômage et de résoudre les problèmes de la dette ? Depuis plus d'un demi-siècle, Pierre Rabhi prône au contraire la "sobriété heureuse" et la "puissance de la modération" . Oui, dit-il, nous pouvons vivre mieux sans croissance. D'autres modes d'existence sont possibles, sans que nous soit pour autant imposée une dictature verte.
A l'appui de ces convictions mises a l'épreuve des faits, Juliette Duquesne a enquêté et interroge quelque soixante spécialistes - économistes, sociologues, politologues, entrepreneurs -, ainsi que des citoyens d'Europe, d'Afrique et d'Asie.


Tombée en panne dans la campagne tarnaise, Maya se réfugie dans un manoir dont les occupants lui accordent l'hospitalité. Mais un meurtre sordide survient dans la paisible demeure : qui a tué Maya ? Après Sans mon ombre (l'Archipel, 2019), Edmonde Permingeat revient avec un polar où jalousie et vengeance distillent un suspense angoissant. La jeune Maya, une rousse sulfureuse, tombe en panne un soir d'été devant la grille de la Giraudière, un manoir perdu en pleine campagne tarnaise. Elle y est accueillie.
Mais, à peine installée dans cette étrange demeure où vit la famille Rascol, la " belle aux yeux de chatte " va jouer de sa séduction pour exacerber tous les conflits latents. Aucun membre de cette grande fratrie n'échappera à son emprise.
Quelques jours plus tard, elle disparaît de façon subite et inexpliquée... Avec les taches de sang laissées sur le tapis et les murs, sa chambre a tout d'une scène de crime. Qu'est-il advenu de Maya ?

Une intrigue psychologique où jalousie et vengeance distillent un suspense angoissant.



 

Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car, si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni le chantage au suicide de Sally ni les scènes qu'elle lui inflige quotidiennement et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
Mais, alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.



 

 

 

 

 Escortée par deux chefs arvernes, une mystérieuse adolescente vient d'arriver au village. César et ses légionnaires la recherchent, et pour cause : au village, on murmure que le père de la visiteuse ne serait autre que... le grand Vercingétorix lui-même, jadis vaincu à Alésia !

 

 

 

 


 

À l'encontre de la misogynie ordinaire qui traverse tous les milieux sans épargner les plus « éveillés », il est indéniable que le Divin en islam présente des aspects profondément féminins. Dieu ne se nomme-t-il pas lui-même « le Tout-Miséricordieux » (expression coranique qui renvoie à la « matrice » de la femme) ? Ainsi, nombre de maîtres soufis ont exalté la précellence spirituelle du principe féminin, et se sont parfois adressés à « Elle » plutôt qu'à « Lui ».
Eric Geoffroy, islamologue et spécialiste internationalement reconnu du soufisme, rend compte ici de cette face méconnue de l'islam, à travers ses développements sur l'androgynie originelle de l'humanité, l'évocation de grandes figures féminines comme Marie et de saintes soufies.
Ce tableau étonnant débouche sur l'évolution actuelle du soufisme qui ouvre des voies nouvelles dans la pratique musulmane : nous découvrons des femmes théologiennes, des imames, et même des cheikhas de confréries, qui s'imposent par leur dimension spirituelle. Il nous permet aussi de mieux saisir en quoi le Féminin semble incarner l'avenir de nos sociétés.


 

 Catalogue officiel de l'exposition Léonard de Vinci au musée du Louvre du 24 octobre 2019 au 24 février 2020. L'année 2019, cinquième centenaire de la mort de Léonard de Vinci en France, revêt une signification particulière pour le Louvre qui possède la plus importante collection au monde de peintures de Léonard ainsi que 22 dessins. Le musée trouve en cette année de commémoration l'occasion de rassembler autour des cinq tableaux essentiels qu'il conserve, à savoir la Vierge aux rochers, la Belle Ferronnière, la Joconde - qui reste dans la salle où elle est habituellement exposée -, le Saint Jean Baptiste et la Sainte Anne, la plus grande part possible des peintures de l'artiste, afin de les confronter à un large choix de dessins ainsi qu'à un ensemble, restreint mais significatif, de tableaux et de sculptures de l'environnement du maître.
Cette rétrospective inédite de la carrière de peintre de Léonard permet de montrer combien il a mis la peinture au-dessus de tout et comment son enquête sur le monde, qu'il appelait "la science de la peinture" , fut l'instrument de son art, dont l'ambition n'était rien moins que d'apporter la vie à ses tableaux. Aboutissement de plus de dix années de travail, qui ont vu notamment l'examen scientifique renouvelé des tableaux du Louvre et la restauration de trois d'entre eux, permettant de mieux comprendre sa pratique artistique et sa technique picturale, l'exposition clarifie également la biographie de Léonard en reprenant tous les documents d'archives.
Elle dresse le portrait d'un homme et d'un artiste d'une extraordinaire liberté Coédition Hazan/Editions du musée du Louvre. Prix Catalpa 2019 Pour les catalogues d'expositions de Paris


 

Mieux vaux enseigner les vertus que condamner les vices. La morale n’est pas là pour nous culpabiliser, mais pour aider chacun à être son propre maître, son unique juge. Dans quel but ? Pour devenir plus humain, plus fort, plus doux.

De la Politesse à l’Amour en passant par le Courage et la Tolérance, André Comte-Sponville, en s’appuyant sur les plus grands philosophes, nous fait découvrir dix-huit de ces vertus qui nous manquent et nous éclairent. À pratiquer sans modération.

Prix La Bruyère de l’Académie française, traduit en vingt-quatre langues, le Petit traité des grandes vertus est l’un des plus grands succès philosophiques de ces dernières décennies.


   Par une belle journée de l'an 115, un visiteur pas comme les autres sillonne la capitale d'un empire alors à son apogée. Il ne se contente pas de visiter les monuments de la Rome antique : il partage surtout le quotidien de ses habitants, du lever au coucher, dans de riches demeures comme dans de sinistres immeubles de rapport, au coeur des Forums impériaux et sur le marché aux esclaves, dans les gradins du Colisée et les bassins des thermes de Trajan, à la table d'une modeste taverne puis lors d'un somptueux banquet, et en bien d'autres lieux encore.
Ce visiteur c'est vous, avec pour guide un auteur passé maître dans l'art du docufiction sur papier. Caméra au poing, celui-ci vous confrontera à des situations et à des personnages aussi divers que l'historien Tacite face à son éditeur et un condamné face à un lion, vous faisant ainsi éprouver la civilisation romaine dans ce qu'elle a de raffiné et de cruel, d'insolite et de moderne.

HAUT DE PAGE

RETOUR


   Mairie - 260, impasse de la mairie 30140 CORBES - Tél : 09 62 02 34 16    Mentions légales   


Réalisé et hébergé par dri.fr